Bulletin de l'Association du bassin versant du lac Blue Sea
Numéro 24 - Mars 2016

Dans ce numéro…
2401 lac gelé IMG 0405Nous portons notre message au Gouvernement du Québec et aux autorités municipales de la région : Dans nos efforts continus envers la protection de nos plans d’eau, l’Association porte son message au gouvernement du Québec et à la MRC. Lisez pour en savoir plus.
Pourquoi est-il urgent de régénérer la bande riveraine? : Il y a maintenant sept ans que la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau a introduit le règlement exigeant que les propriétaires riverains maintiennent une barrière de végétation pour protéger les lacs de l’apport excessif en nutriments. Trop de propriétaires ignorent cette obligation. Nous expliquons pourquoi c’est inacceptable.
Demande de financement auprès des municipalités pour 2016 : Nous expliquons notre demande de fonds auprès de nos partenaires municipaux et leur réponse. Nous avons de bonnes nouvelles!
Nouvel administrateur : Dans ce numéro nous vous présentons Jean-Claude Jolicoeur, qui s’est joint au conseil d’administration en juillet 2015.
Mise à jour sur la pêche blanche : L’Association et les Municipalités continuent d’encourager et de renforcer les pratiques exemplaires. Nous rapportons comment vont les choses cet hiver.
Rappel aux membres : C’est le temps de renouveler votre adhésion pour 2016. On explique pourquoi c’est important.
Bénévole recherché(e) : Une personne pour se charger des activités jeunesses. Intéressé(e)?
Annotez votre calendrier : Notre 8e AGA se tiendra le samedi 23 juillet au matin dans la salle municipale de Messines. Planifiez y être!

Nous portons notre message au Gouvernement du Québec et aux autorités municipales de la région
2402 parlementAu cours des efforts continus de l’Association pour protéger nos lacs, nous avons pris conscience que la mise en œuvre de certaines, voire même la majorité des mesures nécessaires, dépasse la capacité financière ou l’autorité de nos municipalités locales. Nous avons donc fait une demande à notre députée provinciale, Mme Stéphanie Vallée (qui est aussi ministre de la Justice et ministre responsable de l’Outaouais), et au ministre de l’Environnement, M. David Heurtel, afin qu’ils interviennent pour protéger nos plans d’eau contre les menaces que posent l’apport de quantités excessives de nutriments comme le phosphore et les espèces aquatiques envahissantes. Pour lire les lettres que nous avons envoyées en votre nom, veuillez cliquer ici.
 
2403 LogoMRCAvec l’appui de 25 autres associations de bassin versant ou de lac, nous avons également envoyé une lettre conjointe à tous les maires et mairesses de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, afin qu’ils  interviennent au niveau régional pour qu’un programme compréhensif soit élaboré et mis en œuvre afin de prévenir l’introduction d’espèces aquatiques envahissantes dans nos plans d’eau. Veuillez cliquer ici pour voir cette lettre.

Si vous êtes résident du Québec ou propriétaire foncier dans la MRC VG, nous vous demandons d’appuyer notre cause en faisant parvenir une courte note au gouvernement du Québec ou à votre municipalité pour exprimer votre préoccupation quant à la santé de nos lacs et leur demandant de faire beaucoup plus pour les protéger.

De l’urgence d’appliquer avec rigueur le maintien et la régénération des bandes de végétation riveraines
2404 périphyton titreLes lecteurs de ce bulletin le savent et les utilisateurs du lac Blue Sea ont pu l’observer au cours des dernières années; la santé de celui-ci, autrefois immaculé, est en sérieux déclin. Une évidence à cet effet : le touladi ne peut plus se reproduire naturellement à cause de l’épaisse couche de périphyton qui couvre les frayères. Un autre signe de cette dégradation est la présence à la grandeur du lac du myriophylle à épi, une espèce envahissante qui, contrairement à son cousin indigène, peut se propager par fragmentation. Le résultat : des secteurs entiers du lac sont maintenant couverts de cette plante au point d’y empêcher la navigation.

Il y a deux manières de lutter contre cette dégradation accélérée de nos lacs :
  • Tout d’abord, en empêchant l’introduction d’espèces envahissantes en instaurant le lavage obligatoire des embarcations; et
  • 2405 Bouées myriophylle2Deuxièmement, en utilisant la végétation riveraine pour réduire l’apport d’éléments nutritifs comme le phosphore.   
Le problème des espèces aquatiques envahissantes a été abordé dans plusieurs éditions récentes de notre bulletin, mais il s’est écoulé un certain temps depuis que nous avons porté une attention particulière au rôle primordial que joue la végétation de la bande riveraine pour la protection de nos lacs.

Performance des bandes riveraines
Le consensus scientifique est établi depuis plusieurs décennies : les bandes de végétation riveraines conformes sont de puissants intercepteurs du phosphore et d’autres nutriments et pendant que cette végétation terrestre prospère, la végétation aquatique cesse de proliférer. Selon une étude de Peterjohn et Correl qui date de 1984, une bande riveraine de 19 mètres peut réduire de 90 % l’entrée des nutriments dans l’eau de ruissellement.

Régénérer les bandes riveraines, c’est obligatoire
En effet, détruire une bande riveraine constitue une forme de vandalisme : à l’encontre de notre lac, des autres propriétés et de notre qualité de vie. Depuis 2009, ce vandalisme est punissable par un règlement de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau (RCI-2009-206). Ce règlement prévoit aussi l’obligation de régénérer la bande riveraine, si elle n’est pas dans son état naturel. Le règlement prévoit toutes les exceptions nécessaires pour des aménagements en situation difficile. Cependant, les obligations auprès des propriétaires riverains inscrites dans le règlement sont claires : régénérer une bande riveraine c’est la loi. Aucune excuse n’est acceptable.

Régénérer les bandes riveraines, en plus, c’est facile!
Les éléments essentiels d’une bande riveraine conforme peuvent se résumer à ceci :
  • Trois strates de végétation : arborescente, arbustive, herbacée
  • Une bande végétalisée qui a 10 à 15 mètres de profondeur minimale selon la pente.
  • Une ouverture dans la bande d’au plus de 5 m de largeur par emplacement.
Voici deux photos aériennes de la même propriété prises à 6 ans d’intervalle, soit en 2007 à gauche et en 2013 à droite (le bâtiment a été brouillé à la demande du propriétaire). Spectaculaire, non ?
2406 vue aérienne2007 13
Et pourtant, ce propriétaire avoue n’avoir fait qu’une seule chose : planter quelques pousses de conifères ici et là en 2003, puis, à partir de 2007, ne rien faire du tout sur une largeur d’une quinzaine de mètres. La nature s’est chargée du reste. Donc, régénérer une bande riveraine, c’est facile.

Régénérer les bandes riveraines, c’est urgent!
À la lumière des résultats du relevé des rives du lac Blue Sea que notre Association a entrepris en 2015, il est manifeste que plusieurs propriétaires riverains n’ont rien fait pour revégétaliser leur propriété pour la rendre conforme au règlement RCI-2009-206. Après sept ans, ce n’est plus acceptable. Il est essentiel que les propriétaires riverains revégétalisent leur propriété comme l’exige ce règlement, avant qu’il ne soit définitivement trop tard.

Financement municipal pour 2016
2407 financementEn octobre dernier, nous avons soumis notre demande de financement annuel aux municipalités de Blue Sea et de Messines, demandant que chaque municipalité accorde 3 355 $ pour soutenir un certain nombre de nos activités, notamment :
  • Le prélèvement d’échantillons d’eau sur divers lacs sous l'égide du programme provincial RSVL;
  • L’installation de marqueurs des peuplements denses de myriophylle à épi (notre programme de « bouées jaunes »);
  • La conception et l’installation d’affiches éducationnelles concernant les algues bleues et les espèces envahissantes aquatiques; et
  • La soumission au gouvernement du Québec d’une demande d’autorisation pour l’installation de toiles de jute pour contrôler les peuplements de myriophylle à épi.
Nous sommes heureux d’annoncer que les deux municipalités ont appuyé notre demande.
 
2408 JuteDans la même soumission, nous avons également demandé que :
  • Blue Sea finance l’installation de toiles de jute sur les peuplements de myriophylle devant la plage publique et près de la pompe à essence de Raymond Lacroix.
  • Messines finance l’installation de toiles de jute sur les peuplements de myriophylle dans le secteur adjacent à leur rampe publique de mise à l’eau.
Nous sommes heureux d’annoncer que Blue Sea a alloué 8 000 $ à ce projet. Messines n’a pas encore alloué de fonds à leur part de ce projet.
 
Nouvel Administrateur : Jean-Claude Jolicoeur
2409 JC Jolicoeur FullSizeRenderJean-Claude Jolicoeur est originaire de Rouyn-Noranda où il a eu une carrière de 35 ans comme infirmier au Centre Hospitalier de Rouyn-Noranda. Son épouse, Louiselle Labarre, également originaire de Rouyn-Noranda, a fait carrière à Hydro-Québec, en gestion des ressources humaines. Ils sont respectivement les parents de trois enfants qui leur ont donné neuf magnifiques petits-enfants.

En 2008, préparant leur retraite, Louiselle et Jean-Claude et trois autres couples d’amis de longue date, achètent la pourvoirie l’Auberge des Pins à Messines pour s’y établir comme résidents. Pour Jean-Claude et Louiselle, ce fut un « coup de foudre ». La beauté du lac et les magnifiques couchers de soleil les ont séduits. Sept ans plus tard, la propriété a été acquise, subdivisée, rénovée et/ou construite et maintenant les huit bons amis profitent de ce paradis sur le bord du lac Blue Sea. Ils mènent une vie active : le kayak, le canot, la pêche, le yoga, ainsi que de nombreux rassemblements de la famille et des amis, des 5 à 7 impromptus, des randonnées sur la piste cyclable, du bénévolat, le cinéma, le théâtre et les voyages remplissent agréablement leurs journées.

Depuis qu’il habite le lac Blue Sea, Jean-Claude a remarqué qu’il y a de plus en plus d’activité sur le lac. Les bateaux sont de plus en plus nombreux et de plus en plus gros. Les peuplements de myriophylle sont plus étendus et plus denses. Il a donc décidé de s’impliquer davantage au sein de l’Association du Bassin versant du lac Blue Sea. Selon Jean-Claude, le lac Blue Sea est un joyau qu’il faut absolument préserver, non seulement pour notre bénéfice, mais surtout pour celui de nos enfants. Il souhaite apporter sa contribution.

Mise à jour sur la pêche blanche
Comme mentionné dans notre bulletin En onde de janvier 2015, le lac Blue Sea est un des quatre lacs à touladi dans la région de l’Outaouais qui ont été exemptés du moratoire interdisant la pêche blanche. L’an dernier, l’Association avait indiqué son inquiétude suite à cette exemption, craignant qu’elle entraîne une augmentation de la pêche hivernale sur le lac et ainsi avoir un effet négatif à long terme sur sa santé. En réponse, nos municipalités ont accepté de surveiller et d'évaluer la situation ainsi que de publiciser et appliquer la réglementation en
vigueur. L’association est satisfaite de la réponse des municipalités et heureuse que nos dirigeants municipaux aient pris notre préoccupation au sérieux.

En fait, il y a eu une diminution de la pêche blanche sur le lac Blue Sea l’hiver dernier de même que cet hiver, peut-être en raison de conditions météorologiques défavorables et des mauvaises conditions de glace. Quel que soit le niveau d’activité, nous encourageons tous les pêcheurs à suivre les pratiques exemplaires de pêche sur la glace.

Ironiquement, l
e lac Blue Sea a été exempté du moratoire sur la pêche blanche parce qu’il ne peut soutenir naturellement le touladi en raison du mauvais état de ses frayères. Suite à des décennies d’entrée excessive de nutriments dans le lac, une couche épaisse de périphyton, un limon visqueux, couvre maintenant le fond rocailleux autrefois propice à la reproduction. La population du touladi est donc maintenue dans le lac Blue Sea par ensemencement.

Rappel aux membres
2411 inscriptionL’Association du bassin versant du lac Blue Sea a pour mission la protection de la santé de nos lacs et cours d’eau. L’Association dépend du soutien financier et de la participation active de ses membres. Vos contributions nous aident à payer pour des activités comme l’éducation des jeunes, les campagnes d’information et de sensibilisation, l’échantillonnage de l’eau, etc.

Le nombre d’adhésions est d'une importance primordiale pour l'Association, car il démontre à nos partenaires municipaux et régionaux à quel point les résidents et villégiateurs sont engagés et préoccupés par l'état de notre bassin versant. La force du nombre donne à notre Association un mandat clair, une condition essentielle dans nos efforts pour convaincre les autorités politiques à tous les niveaux que l'on doit faire beaucoup plus pour protéger nos plans d'eau. Cette année, notre Association a adopté une approche beaucoup plus engagée ce qui rend votre appui, démontré par le renouvellement de votre adhésion, encore plus important.

L’adhésion à l’Association est renouvelée annuellement et c’est maintenant le temps de le faire pour l’année 2016. Si vous n’avez jamais été membre de l’Association, ou si vous avez sauté une année, pourquoi ne pas prendre un moment pour vous inscrire? Pour vous inscrire ou pour renouveler votre inscription, il suffit de cliquer ici et suivre les directives en ligne pour vous inscrire ainsi que d’autres membres de votre famille. Vous pouvez également télécharger le formulaire et l’imprimer. Si vous choisissez de nous le faire parvenir par la poste, veuillez l’envoyer avec votre paiement à l’adresse suivante :
 
      Association du bassin versant du lac Blue Sea
      70, rue Principale
      Messines QC J0X 2L0

Opportunité de bénévolat : coordonnateur (trice) jeunesse
2412 Excursion bateau IMG 1182À l’Association du bassin versant du lac Blue Sea, nous croyons que la protection de la santé de nos lacs et plans d’eau exige l’implication de la prochaine génération. C’est pourquoi, en collaboration avec des écoles locales, l’Association organise chaque année une journée de sensibilisation pour les jeunes afin de leur apprendre à mieux connaitre l’environnement de notre bassin versant et les enjeux qui l’affectent. En plus d’une  2413 dessin 1186formation en salle de classe, les jeunes ont la chance de vivre une expérience dans la nature, avec des activités pratiques sur et autour du lac. Ils apprennent comment se font les mesures de transparence de l’eau, à identifier les espèces envahissantes, et à exprimer par la poésie ce que représente pour eux un environnement propre.

Nos journées de sensibilisation pour les jeunes ont été appréciées par tous les participants et nous avons toujours pu compter sur un excellent soutien des commerces locaux, des municipalités, et de bénévoles. Au fil du temps, nous avons accumulé des ressources pédagogiques qui sont demandées par des écoles même au-delà de notre région.
Notre Coordonnatrice jeunesse, Marlène Thonnard, ne peut plus continuer ce projet, nous sommes donc à la recherche d’une personne avec une passion pour l’enseignement et l’environnement qui serait prête à continuer le travail que Marlène et son prédécesseur, Denis M. Côté ont commencé. Si cela vous intéresse, on vous invite à contacter Don Karn (courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou (819) 463-3013).

Ligne585x10

AGA : À inscrire dans votre calendrier
Cette année, notre 8e Assemblée générale annuelle se tiendra à la salle municipale de Messines le samedi 23 juillet au matin. Les détails suivront. Pour l’instant, veuillez inscrire l’événement dans votre calendrier et planifier être présent.
Ligne585x10

En onde est une réalisation de l'Association du bassin versant du lac Blue Sea
Contributions : Dick Ryan, Don Karn, Robert Duval, André Beauchemin, Jean-Claude Jolicoeur, Francis LeBlanc
Site Web : www.associationbluesea.org       Pour nous écrire : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.