bandeau 170 fr

 

 Inscriptions20170913

Inscriptions 2017

au 13 septembre

272

ou 85 %

Merci à nos partenaires

Avis

Lien ROBVQ

Documents

Dépliant sur la navigation

bateau petit

Formulaire de plainte

ABVLBS Form plainte petit

Lac Laverdure

Constat initial – le rapport GEIGER 2010

Carte laverdure localisationCarte laverdure localisationLe lac Laverdure est un petit lac situé à l'extrémité nord du bassin versant du lac Blue Sea. À la demande d'un de ses résidents, les membres de l'équipe du rapport GEIGER 2010 ont prélevé cinq échantillons d'eau du lac le 12 août 2010. Les résultats de l'analyse de ces échantillons situaient clairement le Lac Laverdure dans le niveau mésotrophe, avec une concentration moyenne de phosphore beaucoup plus élevée que dans le lac Blue Sea (c.-à-d., 17,6 μg/l par rapport à 6,5 µg/l). Étant donné le petitnombre de chalets Laverdure GEIGER 2010sur le lac et l'absence d'activités agricoles dans les environs, l'équipe a conclu que le terrain de golf est probablement la principale source humaine du phosphore dans le lac. Dans le rapport publié en avril 2011, on recommande que des représentations se fassent auprès du propriétaire du golf pour trouver des moyens de réduire l'apport de phosphore dans le Lac Laverdure.

En réaction à ces constats, l'Association a proposé aux municipalités d'embaucher un expert-conseil afin de confirmer la cause du problème de qualité de l'eau du lac et de recommander des façons d'inverser la tendance à la détérioration du lac.

L'étude de l'ABV des 7

Zone humideEn conséquence, l'ABV des 7 a été mandatée au printemps 2012 pour réaliser cette étude. Leur rapport, publié à l'automne de cette année, présente une description générale du lac et de son bassin versant, en se concentrant principalement sur l'état du littoral du lac et sur celui du ruisseau Laverdure qui relie le Lac Maclean au Lac Laverdure en longeant le terrain de golf. Les membres de l'équipe de l'ABV des 7 se sont aussi informé auprès du propriétaire du golf des pratiques générales d'entretien (p. ex., l'utilisation de pesticides et fertilisants) et ont examiné les « zones tampons » végétalisées sur le terrain et à Golfproximité. Ils ont prélevé quatre échantillons d'eau – deux du Lac Maclean, un d'un marais alimenté par le ruisseau Laverdure près du terrain de golf et l'autre de ce même ruisseau, juste avant qu'il se jette dans le Lac Laverdure.

Les concentrations de phosphore dans les échantillons prélevés dans le Lac Maclean et dans le ruisseau Laverdure se situaient dans le niveau oligotrophe tandis que celle de l'échantillon prélevé dans le marais était dans le niveau mésotrophe. On a donc conclu que l'excès de phosphore dans le lac Laverdure provient probablement de la zone où le ruisseau passe près du terrain de golf. Quant à la source du phosphore, on l'attribue principalement au terrain de golf mais on note que la présence de barrages de castors dans le secteur est probablement un facteur contributif.

Selon les résultats de son étude, pour améliorer la qualité de l'eau du Lac Laverdure, l'ABV des 7 recommande :

  • que tous les résidents du lac se conforment au règlement de contrôle intérimaire de la MRC;
  • qu'on établisse des zones tampons végétalisées plus larges le long du ruisseau Laverdure et des cours d'eau du terrain de golf;
  • que le club de golf adopte des pratiques de fertilisation plus écologique.

Pour voir le rapport, cliquez ici (7,1 Mo).

L'étude de 2013 du Groupe Hémisphères

Compte tenu de la nature générale de l'évaluation et des recommandations de l'ABV des 7 concernant le terrain de golf, l'Association a estimé qu'il fallait une étude plus approfondie. En conséquence, avec un financement des municipalités et l'accord du propriétaire du golf, l'Association a mandaté le Groupe Hémisphères au printemps 2013 pour la réalisation d'une autre étude du problème de phosphore du Lac Laverdure, avec cette fois-ci davantage d'attention à la contribution possible du terrain de golf à ce problème.

Castor sur barrageL'expert-conseil du Groupe Hémisphères a effectué une caractérisation générale du bassin hydrographique du Lac Laverdure et rapidement éliminé l'écoulement des eaux de surface et la contamination des installations septiques riveraines comme sources probables de l'apport excessif de phosphore. Selon les échantillons d'eau et de sol prélevés sur le terrain de golf, l'expert-conseil établit que les concentrations de phosphore sont satisfaisantes pour ce type d'utilisation su sol. Il constate que le terrain de golf est géré d'une manière écologiquement responsable, grâce notamment à d'excellentes pratiques comme un programme de pesticides exemplaire et l'utilisation de fertilisants en quantité limitée.

Notant la forte présence de castors dans les zones humides qui bordent le terrain de golf, on détermine que leur activité dans les zones humides, d'une superficie égale à celle du golf, a contribué de façon significative à l'augmentation de la concentration de phosphore dans le ruisseau Laverdure. L'expert-conseil conclut donc que l'apport de phosphore dans le Lac Laverdure s'explique en grande partie par :

  • la forte présence de population de castors qui fréquentent le ruisseau Laverdure,
  • l'étroitesse des bandes riveraines végétalisées le long des cours d'eau, et
  • les besoins pour l'entretien du terrain de golf.

Le rapport du Groupe Hémisphères publié à l'automne 2013 recommande :

  • de prendre des mesures pour contrôler les activités des castors dans le secteur;
  • d'incorporer un plus grand nombre et de plus larges bandes végétalisées le long des sections du terrain de golf qui bordent ou incluent des cours d'eau;
  • de réduire autant que possible la quantité d'engrais utilisé sur l'ensemble du terrain de golf; et,
  • d'utiliser seulement des engrais sans phosphore près des plans d'eau.

Le rapport offre également des suggestions détaillées sur la façon d'améliorer l'aménagement paysager du terrain de golf afin de réduire l'apport de phosphore.

Suivi

À la suite de la publication du rapport, les représentants de l'Association se sont entretenus séparément avec le propriétaire de club de golf et avec les représentants des municipalités pour discuter des conclusions et des actions futures. Il a été convenu que les représentants de la municipalité de Messines et de l'Association rencontrent le propriétaire du club de golf pour déterminer le soutien qu'ils pourraient offrir pour la mise en œuvre des recommandations du rapport. Il a également été convenu que, grâce au financement de Messines et de Blue Sea, l'Association retiendrait les services d'un expert des castors pour étudier ce qui peut être fait pour s'attaquer au problème de barrages de castors près du terrain de golf et dans d'autres secteurs du bassin versant.

Réalisation Sogercom.com Vallée-de-la-Gatineau